Parcours de repli Tour des 5 Refuges 2024

38km – 2 225m D+
Samedi 13 juillet 2024
Départ à 7h, Plateau d’Assy

Pour des raisons de sécurité et de préservation de l’environnement, nous sommes contraints de mettre en place un parcours de repli pour le Tour des 5 Refuges pour cette édition 2024. Pas de panique, nous restons mobilisés plus que jamais pour vous faire passer une journée humaine et sportive inoubliable sur nos sentiers, cela peu importe le parcours emprunté !

Réserve naturelle

Les participants auront la chance de découvrir un environnement extrêmement préservé où l’homme et la nature se rencontrent. La montée au cœur de la réserve naturelle leur permet de traverser des milieux naturels abritant toutes leurs espèces protégées : oiseaux des forêts, fleurs de prairies alpines, bouquetins des hauteurs. Chacun y est chez lui ; les traileurs sont de passage, eux y vivent. Cet espace requiert donc le plus grand soin et il appartient à chacun d’entre nous de poursuivre la préservation de ces milieux naturels. Le passage en réserve naturelle est donc réglementé.

Voici un rappel des bonnes pratiques à adopter :

  • Ne pas jeter de déchets dans la nature (tubes de gel, bouchons, emballages, mouchoirs, etc.)
  • Rester sur les sentiers principaux et ne pas utiliser de raccourcis
  • Rester calme à l’approche des troupeaux, surtout lorsque les patous sont présents
  • Respecter les autres usagers des espaces naturels
  • Respecter le silence des sites et ne pas utiliser d’instrument sonore. Les encouragements de la part de des amis et famille sont autorisés tout le long des parcours, mais seulement à l’aide de leurs voix et mains. Les cloches, mégaphones et vuvuzelas sont interdits.
  • Informer les accompagnateurs sur la présence d’espaces protégés et réglementés.

Barrière horaire
La barrière horaire du parcours de repli est située à Plaine-Joux, à 12h45, après 20km de course. 

Le temps maximum de course est de 10h, soit une arrivée au Plateau d’Assy avant 17h.

Navette obligatoire
Le Plateau d’Assy, site de départ/arrivée de toutes les courses, est accessible uniquement en navettes de l’organisation. + d’infos ici

Description du parcours du Tour des 5 Refuges Défi ATMB

Du Plateau d’Assy, vous rejoignez directement la forêt communale de Passy pour 3km à l’abri des arbres. Puis, vous traversez le petit hameau de Bay avant d’entamer la montée avec le Lachat d’en haut, une nouvelle fois à l’abri des arbres. Un premier ravitaillement vous attendra près du KM 9. Prenez le temps d’apprécier le panomara sur le Mont-Blanc qui s’offre à vous.

Vous entamez une descente d’environ 3km avant de remonter vers Varan sur 2km environ. Là encore, vous pouvez apprécier la vue exceptionnelle qu’offrent les balcons des Fiz. Un deuxième ravitaillement vous permet de reprendre des forces au KM 14.

Vous rejoignez ensuite la station de Plaine-Joux au KM 20. Pour y arriver, vous partez de Varan par une petite descente pour entamer une courte mais intense montée. Vous vous engagez ensuite dans une longue de descente pour rejoindre Praz Coutant par Charbonnière. Vous remontez ensuite vers Plaine-Joux pour apprécier un troisième ravitaillement. C’est ici que se situe la première barrière horaire de la course que vous devez passer avant 12h30.

Vous vous engagez alors dans une longue portion de montée vers le Refuge de Moëde-Anterne où un nouveau ravitaillement vous attendra à l’approche du KM 28. Vous êtes alors en réserve naturelle. Une portion de 2km de presque plat entre Barmus (KM 22) et les Ayères des Pierrières vous laisse l’opportunité de profiter du cadre particulier des Fiz. 

En repartant de Moëde-Anterne, vous avez quasiment atteint les 2 225m de dénivelé positif et il vous reste un petit peu plus de 1 000m de dénivelé négatif à descendre sur 10km pour rejoindre le Plateau d’Assy. A mi-chemin, un cinquième et dernier ravitaillement au Châtelet d’Ayères vous accueillera au KM 32 pour vous donner la force de boucler ce périple de 38km. Un passage au dessus du Lac Vert vous permet de (re)découvrir ce joyau de Passy, tout en continuant de contempler le Mont-Blanc. La traversée de la rivière du Nant-Bordon par la passerelle himalayenne vous emmène doucement vers la fin du parcours. Vous devez passer la ligne d’arrivée avant 17h00 pour être classé sur cette épreuve. 

Pourquoi un parcours de repli ?

Assurer la protection des coureurs 

Vous le savez, la montagne est reine et peut parfois se montrer intraitable et imprévisible. Dans ce contexte, notre responsabilité envers vous est encore plus grande. 

À ce jour, nous ne sommes simplement pas en mesure d’assurer la sécurité de tous les coureurs sur des terrains toujours difficiles, parfois enneigés, parfois détrempés, parfois totalement sous l’eau, parfois totalement hors sentier en pleine réserve naturelle… 

Le Tour des 5 Refuges se déroulant en partie au-dessus de 2 000 mètres d’altitude, il reste encore beaucoup de neige et de névés considérables à certains endroits. Ces derniers jours, nous avons aussi relevé plusieurs coulées de neige et des ponts de neige menacent toujours de s’effondrer sur plusieurs points du parcours. Vous y envoyer, en ne prenant pas en compte ces différents éléments, ne serait absolument pas honnête de notre part. 

Bien que le passage sur la neige peut être envisagé pour des coureurs aguerris, habitués à évoluer en milieu montagnard et équipés du matériel adéquat (crampons, bâtons), nous ne pouvons prendre la décision de faire passer 850 trailers toute une journée sans que cela engendre des risques réels de chutes et de blessures.

Cela serait d’autant plus risqué et irresponsable que les prévisions météorologiques pour ce week-end annoncent de nouvelles précipitations qui rendront ces secteurs encore plus glissants et hasardeux.  

Préserver les milieux naturels fragiles 

Au-delà de votre sécurité, nous avons également une responsabilité envers les zones naturelles fragiles que nous traversons et ne souhaitons pas non plus entrainer des dégradations irrémédiables dans nos réserves naturelles. Proposer un trail qui se veut être toujours plus durable et respectueux de l’environnement s’inscrit aussi dans cette optique-là. 

La fonte de la neige et la pluie quasi-incessante de ces derniers mois ont rendu les sols extrêmement imbibés. De nombreux lacs, ruisseaux et cascades sont saturés en eau et il faudra plusieurs semaines de « beau temps » pour retrouver une situation « normale ». 

Certaines traversées sont profondes et peuvent être dangereuses en fonction du débit de l’eau descendante. Qui plus est, certains chemins sont devenus totalement impraticables et des déviations « sauvages » ont été mises en place en dehors des sentiers, parfois au milieu des myrtilliers, des rhododendrons et des terriers à marmottes. 

Une nouvelle fois, dans les circonstances actuelles et selon les préconisations données par Asters, le passage de 850 coureurs provoquerait des dégâts considérables et laisserait très vraisemblablement des traces pour plusieurs années. 

Pour toutes ces raisons et pour pouvoir arpenter encore longtemps ces havres de paix et de vie, en trail comme en randonnée, nous avons fait le choix de laisser ses milieux récupérer et respirer pour le moment, sans y envoyer des centaines de coureurs.